La chirurgie dentaire

Prothèses dentaires

Actions des prothèses
Une dent est renforcée par une prothèse fixe.
Elle peut également remplacer des dents manquantes.
Elle évite les troubles de la digestion, le décalage d’autres dents mais surtout aide à retrouver un sourire esthétique de par sa couleur et son alignement, qui sont des fonctions importantes pour la santé générale.

Les différents types de prothèses
La prothèse fixe qui prend appui et recouvre les dents existantes
La prothèse amovible qui est réalisée quand l’appui dentaire est insuffisant. Dans certains cas, un implant peut constituer un point d'ancrage pour une prothèse fixe ou amovible.

Prothèse fixe
Quelle prothèse fixe ?
> La couronne renforce une dent "plombée" plus assez solide. Une couronne peut également servir à ancrer un bridge (pont) destiné à remplacer une ou plusieurs dents ;
> Un bridge est constitué de dents piliers couronnées et d'éléments qui remplacent les dents manquantes ;
> Une dent à tenon (pivot) remplace complètement la partie apparente de la dent et se fixe dans la racine.

Dans certains cas, le chirurgien-dentiste réalise une première reconstitution avec une pièce métallique appelée « faux moignon » (ou inlay core). Puis il scelle une couronne qui emboîte le tout.

Quel matériaux ?
Il existe plusieurs types d'alliages dentaires de qualité et de prix différents :

Les alliages précieux à base d'or sont recherchés pour leur aspect, leur facilité de travail et leur précision.
Les alliages semi-précieux, de couleur argent conservent une partie des qualités de l'or à moindre coût.
Les alliages non-précieux (acier) permettent de réaliser des prothèses moins onéreuses mais tout aussi solides (résines ou céramiques).

Implants dentaires

Une seule dent manquante et cela peut entrainer une usure prématurée ou des migrations des autres dents, ainsi que des problèmes de gencives mais également un sourire inesthétique. Ceci peut conduire également à des problèmes de mastication pouvant provoquer des troubles digestifs importants.
Pour remédier à cela, la solution de l’implant dentaire s’offre à vous :
L’implantologie dentaire est une technique qui vise à remplacer une racine dentaire lorsque celle-ci est absente.
Un implant dentaire est une racine artificielle que l’on fixe dans l’os afin de créer un ancrage et qui est destinée à accueillir une prothèse dentaire :
couronne dentaire ou un appareil amovible afin de le stabiliser.
Un implant est une petite vis en titane généralement de forme conique. Ce matériau est parfaitement biocompatible, aucune intolérance n’a été démontrée à ce jour.
La phase chirurgicale pendant laquelle le chirurgien dentiste met en place le ou les implants dans l’os. L’intervention se déroule sous anesthésie locale.
La phase de cicatrisation qui permet à l’os de se reformer autour de l’implant. C’est l’osteointégration.
La durée de cette phase dépend de la situation clinique, elle varie de 3 à 6 mois.
La phase prothétique qui consiste à réaliser une empreinte permettant la fabrication de la prothèse dentaire.

Les implants dentaires permettent :
La préservation des dents adjacentes : En effet contrairement à la technique du bridge qui entraînait un délabrement des dents adjacentes, l’implant permet de remplacer la dent absente sans toucher aux autres dents.

Le maintien du volume osseux : Dès lors qu’une dent est absente, le volume osseux peut diminuer. La mise en place d’un implant dentaire permet de conserver la masse osseuse.

Restauration de l’esthétique : La prothèse dentaire mise en place sur l’implant permettra de restaurer votre sourire.

Restauration de la fonction masticatoire : Lorsqu’une ou plusieurs dents sont absentes, les forces masticatoires se reportent sur les autres dents qui vont être de plus en plus sollicitées, ce qui va conduire à usure prématurées de celles-ci. De plus, la mastication ne se fera pas correctement entraînant une mauvaise digestion.

La pérennité dans le temps : un implant dentaire a une durée de vie très longue.

Greffes osseuses

Pourquoi la greffe osseuse ?

La perte d'une dent entraine une résorption progressive de l'os de la mâchoire. Lorsque la perte osseuse est importante, l'implantologie dentaire ne peut intervenir et placer un implant dentaire dans une zone trop étroite. Il est indispensable de réaliser préalablement une greffe osseuse.

Déroulement de la greffe osseuse
Le morceau d'os est prélevé sur le patient. Il peut provenir de la mâchoire, du menton, de la hanche, du tibia ou du crâne (paroie externe) et est le plus souvent immobilisé par une ou plusieurs vis d'ostéosynthèse. Les greffes sont faites le plus souvent sous anesthésie locale.
L'os prélevé en dehors de la mâchoire s'applique dans certains cas nécessitant des augmentations de crêtes osseuses importantes ou si la qualité de l'os dans la mâchoire ne convient pas.

Le délai supplémentaire
Selon la complexité de la greffe à réaliser, l'augmentation du volume osseux peut se faire simultannément ou préalablement à la mise en place des implants. Si la greffe osseuse doit être faite au préalable, la mise en place des implants dentaires est différée de 3 à 8 mois environ afin d’obtenir la vascularisation du greffon.

La greffe simultannée
Dans certains cas, la pose d'implants peut se faire simultanément.

Quattro

Ce système a pour principes en une seule journée : - une intervention unique - extraire les dents restantes - poser les 4 ou 6 implants - éviter les greffes osseuses - réaliser une empreinte.
Poser un bridge complet définitif transvissé le soir même !

Ainsi les coûts deviennent enfin accessibles à la plupart. Après une cinquantaine de cas réalisés depuis 2008, le taux de succès est de 100%. Ainsi, vous aussi, vous pouvez en bénéficier.
PLUS D'INFORMATIONS ici

©2018 Boutboul - Tous droits réservés. Design Agence Ailleurs